Vous êtes ici

21
FéV
2018

Notre équipe des boutiques compte désormais un nouvel arrivant pour venir renforcer l'activité, il s'agit de Fabrice. Il n'est pas nouveau à proprement parler puisqu'il était jusque là colporteur à l'Huilerie Richard. Les produits il les connait bien ! 
On vous dresse son portrait en quelques lignes. 

 

Fabrice faisait partie de l'équipe des colporteurs de l'Huilerie Richard il y'a encore quelques semaines. Il a intégré l'entreprise il y'a maintenant 3 saisons de cela, sur un secteur Drôme-Ardéchois, qui couvrait la vallée de la Drôme et la vallée de l'Eyrieux principalement. Pendant ces 3 années il a donc écumé les routes de ce secteur à la rencontre de ses clients, toujours à l'écoute, toujours à leur service. 
Le colportage c'est l'originalité de l'entreprise ! Proposer aux clients la vente directe à domicile n'est en effet plus chose courante. 

En février 2018, il intègre les boutiques pour venir renforcer l'activité et l'équipe en place. Un nouveau challenge s'offre à lui. Il nous en dit d'ailleurs un peu plus à ce sujet. 

 

Bonjour Fabrice, que représente pour toi ce nouveau challenge au sein des boutiques de l’Huilerie Richard ?

Bonjour,
C'est en effet un nouveau et beau challenge qui m'attend, et même plus que ça..un nouveau métier ! J'ai l'occasion de pouvoir connaitre l'Huilerie Richard de manière différente en intégrant le réseau des boutiques. Après 3 saisons en camion en tant que colporteur, un peu loin il est vrai de l'activité des moulins et des boutiques, ce nouveau poste va me permettre d'en apprendre un peu plus sur l'univers des moulins. Et par la même occasion de mieux connaitre les huiles d'olive produites par l'Huilerie. 
 

Quelle(s) différence(s) vois-tu entre ton ancienne activité de colporteur et celle des boutiques ?

L'approche client n'est pas du tout la même puisqu'en boutique le client se déplace jusqu'à nous, alors qu'en tant que colporteur je me rendais chez le client, à son domicile, je suivais un peu sa vie. Les échanges seront différents je pense et notamment avec les clientèles des boutiques de centre-ville.
Je pense également que les produits recherchés par les clients ne sont pas les mêmes en camion qu'en boutique. L'huile d'olive a en effet une part beaucoup plus importante dans les boutiques (et c'est encore plus vrai en ville). Ma tournée en camion était plutôt rurale, et j'étais souvent assimilé à l'épicerie fine ambulante. 

Quelles sont les 3 qualités nécessaires à ce nouveau poste selon toi ?

Il est évident qu'un bon relationnel est incontournable dans ce métier. Que l'on soit en camion ou en boutique, le sens du contact fait toute la richesse des échanges avec les clients. Dans mon ancienne vie professionnelle, j'étais commercial dans l'automobile et je pense avec le recul que l'approche client et le relationnel n'étaient pas du tout les mêmes. Ici on est dans une entreprise à taille humaine, 
Je pense également qu'il faut une certaine autonomie pour gérer la tenue d'une boutique, les commandes, la mise en place, la valorisation des produits etc. 
Et enfin, il faut savoir être polyvalent, de par la diversité des taches à accomplir (conseils clients, dégustations au bar à huile, visite du moulin, commande et stock, tenue de caisse). 
C'est un sacré challenge qui m'attend ! 

 

Et enfin, question subsidiaire !
Quel est ton produit préféré à l'Huilerie Richard, et pourquoi ?

Ce n'est pas facile mais je dirai l'Huile d'olive de Nyons Bio, pour son goût fin en bouche et parce que je suis sensible aux valeurs et à l'importance de consommer des produits de qualité.
En cotoyant mes clients en camion pendant plusieurs années, jai pris conscience grâce aux échanges que j'ai eu avec eux, du bien fondé d'une alimentation saine. Pour ces raisons, j'avoue avoir une préférence pour les produits possédant le label Bio ou de production raisonnée. 

Merci Fabrice ! 

Partager sur :
Twitter icon
Facebook icon